Roma 2003 | Intersteno Italy | Internet contest
 
 


Règlement

Entraînement avec logiciel Taki

Informations et conseils

Inscription aux concours nationaux

Accés competitions

Palmarès nationaux

Only Italian Classification list Intersteno 2015

Insegnanti / tutors

Écoles - Pays

Calendrier des concours

Evenements 2011

Supporters

Crédits

Statistiques


QUESTIONS ET CONSEILS CONCERNANT LE CONCOURS INTERNET


Comment les frappes écrites sont-elles calculées ?

Selon la tradition de l’Intersteno, chaque signe écrit correspond à 1, sauf les combinaisons qui requièrent deux ou trois touches, par exemple les lettres majuscules, Alt Gr + signe(s), etc. qui comptent respectivement pour 2 ou 3 frappes.

Pourquoi, pour une même langue, existe-t-il plusieurs versions ?

Parce qu’il existe diverses formes linguistiques, des règles différentes d’écriture (par exemple des espaces différents quant à la correspondance des signes de ponctuation) et surtout des claviers différents. Cela provient du fait que les combinaisons nécessitant deux ou trois mouvements sont différentes d’une langue à l’autre. Le programme d’évaluation tient compte de ces différences.

Comment les fautes sont-elles calculées ?

Le paragraphe 7 du Règlement actuel des compétitions mondiales précise :

Les frappes des mots ou des lignes différentes de l’original, ajoutées ou sautées, seront comptées en plus ou en moins

Une pénalité sera calculée pour chacune des fautes suivantes :
- caractère manquant, en plus ou modifié (au maximum 1 pénalité par mot)
- lettres ou mots intervertis
- mots ou groupes de mots omis ou ajoutés
- espace omis ou en plus

- ligne répétée ou intervertie
Le programme d’évaluation calcule les fautes selon le schéma ci-dessus, et, à la fin de l’épreuve, signale les fautes en diverses couleurs, selon leur genre.

Combien de fautes sont-elles admises ?

Pour le concours réservé aux étudiants, les fautes ne doivent pas dépasser le 1% des frappes écrites. Dans les championnats mondiaux, le pourcentage maximum est actuellement fixé à 0,25 %, alors que les programmes modernes de traitement de texte corrigent automatiquement bien des fautes.

À quoi servent les points ?

Le score est calculé en déduisant du total des frappes écrites (selon les critères susmentionnés) le nombre de fautes multiplié par 50. Cette 'charge' est de 100 dans les concours mondiaux. Les points permettent de mieux différencier les divers résultats dans le palmarès où, à vitesse égale, le classement est meilleur si le nombre de fautes est moindre.

Si, pendant que j’écris le texte, je fais des fautes, puis-je les corriger ?

La correction est possible. Le programme décompte uniquement les frappes effectivement écrites (par conséquent pas celles tapées pour la correction).

Que se passe-t-il si je m’arrête un instant pendant que j’écris ?

Le programme permet d’arrêter d’écrire pendant 15 secondes environ. 15 secondes après la dernière frappe, il effectue automatiquement le calcul du résultat. Ledit résultat se réfère toujours à la durée de l’exercice ou du concours, mais pas au temps effectivement employé.

Une fois le concours terminé, comment mes résultats sont-ils mis en mémoire ?

Les résultats sont envoyés automatiquement au serveur au moyen d’Internet et deviennent immédiatement visibles dans les palmarès figurant dans l’espace ad hoc du site (jusqu’à 16 ans ou à partir de 17 ans).

Puis-je écrire plusieurs fois le texte du
concours ?

Non ! Le texte du concours peut être tapé une seule fois. Autrement, quel genre de concours cela serait-il ? Le logiciel empêche automatiquement un second essai.

Comment puis-je savoir si mes résultats ont bien été reçus ?

À peine les données sont-elles reçues par notre site, qu’un message de confirmation est envoyé, qui apparaît dans la fenêtre où le texte de concours a été écrit. L’évaluation est alors immédiatement affichée.




Contents copyrighted © by Gian Paolo Trivulzio except where otherwise noted.
Interface entirely developed and copyrighted © 2002-2017 by Marco Olivo.
All rights reserved.
In loving memory of Gian Paolo Trivulzio.